Apéro avec un guépard – EVASY

Bonjour les amis !

Vous avez envie de vous évader quelques minutes ? Suivez-nous !

Aujourd’hui on vous emmène à l’Est du continent Africain, dans l’Océan Indien. Nous sommes sur l’île de Zanzibar, et nous allons rendre visite à Jenny. D’origine allemande, elle a vécu plusieurs années en Espagne avant de venir s’installer sous les tropiques, dans un endroit que l’on appelle Cheetah’s Rock. Autrement dit, le Rocher du Guépard. Vous trouvez tout cela original ? Et bien figurez-vous que nous aussi ! Mais sans doute pour des raisons légèrement différentes…

Jenny a choisi de consacrer sa vie à sa passion des animaux. Et pas n’importe lesquels. Elle recueille et s’occupe en effet d’animaux sauvages que nous avons tous déjà rêvé d’approcher. Que ce soit en regardant un reportage animalier, dans un zoo, ou encore lors d’un safari pour les plus chanceux d’entre nous. Certains parmi vous, chers lecteurs, entretiennent une relation  particulière avec un poisson rouge, un chat ou un chien. Et bien notre amie, quant à elle, élève dans sa propriété le zèbre Chaka, des lémuriens, dont le petit Maurice qui séduira toutes les demoiselles, et même un petit colobe à dos bleu répondant au doux nom de Manfred. Ah… Il n’y a qu’une langue germanique pour nous offrir des noms aussi branchés. Jenny nous expliquera que le petit singe est fort espiègle, ce qui lui a rappelé un trait dominant du caractère d’un certain jeune homme qui s’appelait ainsi.

La plupart de ces animaux sont des cadeaux de riches donataires qui les ont sauvés d’une souffrance ou d’une mort certaine, quand ce n’est pas Jenny elle-même qui a volé à leur rescousse. C’est ce qu’elle nous explique, dénonçant le comportement parfois cruel du zoo qui n’ayant que faire de ce zèbre orphelin, avait projeté de l’envoyer dans une réserve de chasse pour satisfaire les lugubres pulsions de quelques touristes fortunés. Chaque animal a sa propre histoire, et aura souvent été sauvé d’un destin tragique.

La propriétaire des lieux prend donc soin de ses amis, mais elle s’est également lancé un défi. Dresseuse de formation, elle réalise quotidiennement et avec chacun d’entre eux un travail exceptionnel. Et même si durant toute la visite de son grandiose jardin, elle ne cessera de nous répéter que ces animaux sont sauvages et peuvent avoir des réactions dangereuses pour l’homme, on ne pourra que constater le véritable tour de force réalisé par cette femme, véritable passionnée des bêtes en tous genres et de son métier. Au point sans doute de sacrifier beaucoup d’à-côtés, chaque animal nécessitant plusieurs heures d’investissement par jour.


Le Cheetah’s Rock, n’est ni un zoo, ni l’endroit pour faire un safari photo. L’expérience proposée est inédite et, si vous en acceptez les règles et les risques potentiels, elle vous marquera à jamais. Les enfants en bas-âge ne sont pas acceptés, et nous recommanderions également à votre grand-mère d’avoir le coeur bien accroché si elle décidait de participer à chacun des ateliers. Jenny insistera sur ce point dès votre arrivée, puisque vous devrez signer une décharge. A tout moment, il est bien sûr possible de rester à l’extérieur d’un enclos si l’on ne se sent pas capable de garder son calme à proximité d’un animal particulier.

Pour les plus téméraires, préparez-vous à une décharge d’adrénaline mêlée à l’inouïe sensation de réaliser quelque chose d’unique dans votre vie. On vous promet que vous allez craquer lorsque vous jouerez à la balle avec Chaka le zèbre, ou lorsque les lémuriens s’amuseront à grimper sur vos épaules. Vous aurez également l’occasion de rencontrer des espèces dont vous ignoriez peut-être l’existence, comme les mignons petits Dik Dik, antilopes naines guère plus grandes qu’un bébé faon.
Chaque rencontre a lieu dans un enclos différent sous l’assistance totale de Jenny et de son équipe afin d’assurer votre confort, mais également celui des animaux. L’aspect ludique des ateliers est complété par une note culturelle et des petites anecdotes savamment distillées par notre guide, qui ne manquera pas de vous raconter l’histoire de chacun de ses amis, ainsi que les difficultés qu’elle rencontre dans son travail quotidien.


La tension augmentera au fil de la visite, puisque les derniers ateliers vous plongeront dans l’antre d’animaux connus comme faisant partie des plus grands carnivores de la planète. Nous ne voulons pas vous dévoiler l’intégralité des mises en scène afin de vous laisser une part de surprise. Mais attendez vous à des situations insolites, comme celle où vous vous retrouverez en train de caresser une hyène au regard de biche !

Contrôle de soi et calme absolu sont indispensables si vous souhaitez interagir avec ces dangereux prédateurs. Car une fois dans l’enclos, la moindre inattention peut avoir de dramatiques conséquences. Mais on ne se fait pas de soucis pour vous. En applicant les conseils de Jenny, qui est à l’écoute totale de ses animaux, vous profiterez pleinement de l’instant. Le trac cèdera rapidement à l’excitation de pouvoir nourrir le grand lion blanc qu’elle a recueilli bébé il y a deux ans.

Le dernier atelier constitue le point d’orgue de la visite. Vous serez invités dans un jardin pour un apéro en compagnie des autres convives, quinze personnes au maximum. On vous servira une flûte de champagne bien fraîche en cette belle fin de journée ensoleillée. Puis, soudain, vous entendrez le dernier invité arriver d’un pas pressé… Juste le temps pour vous de réaliser que le guépard, le félin le plus rapide du monde, se trouvera face à vous en train de croquer quelques amuse-bouches. On espère pour vous qu’il ne se sera pas trompé de friandise. On vous taquine… N’ayez crainte, il est gentil comme tout ! Allez, on vous laisse en vous posant LA question : pensez-vous qu’il ronronne lorsqu’on le caresse ?

Catégories :Activités, Afrique, Animaux, Insolite, Tanzanie, Voyage, Zanzibar

Tagué:Animaux, Dressage, Guépard, Hyène, Insolite, Lémurien, Lion, Parc, Singe, Tanzanie, Tourisme, Voyage, Zanzibar, Zèbre

Commentaires fermés.